On nous aurait menti ?

100 professionnel.le.s et associations signent une tribune pour dénoncer la #LoiSchiappa et les agissements du cabinet contre les militant.e.s et associations qui critiquent cette loi

Depuis la promulgation de la #Loi Schiappa, les associations de protection de l’enfance, les professionnel.le.s ainsi que les militant.e.s s’entendent dire qu’il.elle.s véhiculent des #fakenews sur cette loi qui, selon le Secrétariat d’Etat et Marlène Schiappa protègerait mieux les enfants, ce qui est FAUX !

La communication du secrétariat d’Etat véhicule notamment des messages en expliquant qu’un seuil d’âge a bien été crée à 15 ans, encore une fois, c’est FAUX ! Ce même secrétariat a même été jusqu’à détourner les visuels du Dre Salmona ( procédure illégale ) pour dénigrer son travail, indispensable, pour l’ensemble des victimes.

Alors, 100 professionnel.le.s de protection de l’enfance ont décidé de se réunir autour d’une tribune commune du JDD pour dénoncer une loi non protectrice voire régressive et les dessous d’une communication mensongère du secrétariat d’Etat. « Vous jouez le jeu des agresseurs » voilà ce que Marlène Schiappa a dit des militant.e.s qui se sont engagé.e.s pour que cette loi protège mieux les enfants. Plusieurs membres du Groupe F ont co-écrits et signés cette tribune qui rétablit l’exactitude des éléments présents dans cette loi.

Parce que même si nous nous désolidarisons de la « fachosphère » qui affirme à tord que cette loi légalise la pédophilie, nous ne pouvons pas laisser dire qu’elle protégerait réellement mieux les enfants !

La question des violences faites aux enfants sera bien sûr centrale dans la déferlante féministe qui aura lieu au mois de novembre. #NousToutes

Pour partager cette tribune sur Twitter c’est ici : https://bit.ly/2PvEUbG
Pour la partager sur Facebook c’est ici : https://bit.ly/2Pk3353